Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Accueil / Dinos / Serpent de mer

Plesiosaurus
Plesiosaurus

Serpent de mer : plésiosaures et pliosaures

Les plesiosaures et les pliosaures se distinguent de tout les autres reptiles qui ont habiter la planète à l’ère du Mésozoique: tout le monde s’accorde pour dire que le Tyrannosaure a complètement disparu il y a bien longtemps tandis qu’une petite minorité de personnes croit fermement que certaines espèces de serpent de mer ont survécu jusqu’à aujourd’hui. Toutefois, ce groupe de fanatiques n’inclut pas d’imminents biologistes et paléontologistes et s’agit en grande partie d’hurluberlues.

Les plésiosaures étaient de larges reptiles marins, reconnaissable à leurs long cou et leurs quatres nageoires, qui ont pagayé les océans, lacs, rivières et marécages de la période du Jurassique et du Crétacé. Pour ajouter à la confusion, le terme plesiosaure englobe également les pliosaures (“lézard du Pliocène” – ils ont vécu des dizaines de millions d’années plus tôt) qui possédaient un corps plus hydrodynamique, une plus grosse tête et un cou plus court. Même les plus gros plésiosaures (comme Elasmosaurus qui faisait 40 pieds de long) étaient des bêtes relativement douces alors que les plus gros pliosaures (comme Liopleurodon) étaient aussi redoutable que le grand requin blanc.

Évolution des plésiosaures et des pliosaures

Bien que ces serpents de mers avaient adoptés un mode de vie aquatique, ils demeuraient néanmoins des lézards qui devaient remontés fréquemment à la surface de l’eau pour respirer. Cela implique que les ancêtres de ces reptiles aquatiques étaient presque certainement des archosaures terrestres de la période du Trias inférieur. Certains experts pensent que les premiers ancêtres marins des plésiosaures étaient les nothosaures, représenter par Nothosaurus du Trias inférieur.

Comme l’évolution l’a voulu pour bien d’autres espèces d’animales, les plésiosaures et les pliosaures du Jurassique supérieur et du Crétacé avaient tendances à être beaucoup plus gros que leurs cousins du Jurassique inférieur. Un des premiers plésiosaures connu, Thalassiodracon, ne faisait que 6 pieds de long ; c’était un avorton comparativement aux plésiosaures du Crétacé supérieur comme Mauisaurus qui avait une longueur de 55 pieds. De même, le pliosaure du Jurassique inférieur Rhomaleosaurus avait une taille chétive de seulement 20 pieds relativement à son homologue du Jurassique supérieur Liopleurodon qui atteignait une longueur de 40 pieds de long et pesait aux alentours de 25 tonnes. Toutefois, les pliosaures n’étaient pas tous aussi massif que Liopleurodon: par exemple Dolichorhynchops était un nabot de 17 pieds du Crétacé supérieur qui se nourrissait de calmars mou plutôt que de poissons préhistoriques robustes.

Comportement des plésiosaures et des pliosaures

Ces serpents de mers ne différaient pas seulement au plan physique mais également au plan comportemental. Pendant longtemps, les paléontologues sont demeurer perplexes face à la longueur extrême du cou de certains plésiosaures, spéculant que ces reptiles gardaient la tête bien hors de l’eau (comme les cigognes) et qu’ils plongeaient cette dernière seulement pour harponner des poissons. Il s’avère toutefois que la tête et le cou des plésiosaures n’étaient ni assez fort ni assez flexible pour permettre d’être utiliser de cette façon bien que cela aurait sans doute été un appareil impressionnant de pêche sous-marine.

Malgré qu’ils avaient un corps lisse, les plésiosaures étaient loin d’être les reptiles aquatiques les plus rapides de l’ère du Mésozoique (dans une course contre la montre, la plupart des plésiosaures auraient été battu par la plupart des ichtyosaures, ces premiers “poissons lézards” qui ont évolué une meilleure forme hydrodynamique). Ce qui a ultimement causer la disparition des plésiosaures du Crétacé supérieur a été l’évolution de poissons plus rapides et mieux adaptés ainsi que l’apparition de reptiles aquatiques plus agiles et plus vicieux comme les mosasaures.

De façon générale, les pliosaures de la période du Jurassique supérieur et du Crétacé étaient plus gros, plus fort et plus méchant que leurs relatifs à long cou. Certains genre comme Kronosaurus et Cryptoclidus atteignaient des grosseurs comparables aux baleines grises modernes mais étaient équippés de nombreuses dents acérées plutôt que de fanons à plancton. Alors que la majorité des plésiosaures subsistaient sur les poissons, les pliosaures (comme les requins préhistoriques) avalaient presque nimporte quoi qui s’aventurait près d’eux, allant de poissons aux calmars et même d’autres reptiles aquatiques.

Fossiles de plésiosaures et pliosaures

Une des choses étrange à propos de ces serpents de mers se rapporte au fait que la distribution des océans à la surface de la Terre il y a 100 millions d’années était radicalement différente de ce qu’elle est aujourd’hui. C’est pourquoi l’on découvre sans cesse de nouveaux fossiles de reptiles aquatiques dans des endroits aussi inusité que l’ouest américain et le midouest: une grande proportion de ces régions était jadis recouvert par la Mer intérieur occidentale.

Contrairement à ceux de dinosaures terrestres, les fossiles de plésiosaures et de pliosaures sont souvent retrouvés en un seul morceau articulé (qui est sans doute attribuable aux qualités protectives du limon au fond de l’océan). Ces vestiges ont dérouté les naturalistes depuis aussi longtemps que le 18eme siècle: un fossile en particulier de plésiosaure à long cou a inciter un paléontologue inconnu à blaguer avec sarcasme qu’il ressemblait à un serpent qui s’est faufilé à travers la carapace d’une tortue.

Un autre fossile de plésiosaure figure parmi les plus célèbres dépoussiérages de l’histoire de la paléontologie. En 1868, le célèbre chercheur de fossiles Edward Drinker Cope à réassembler un squelette d’Elasmosaurus avec la tête placer au mauvais bout (c’était la première fois que les paléontologues rencontraient un tel reptile aquatique). Cet erreur a été saisi par son grand rival Othniel C. Marsh déclanchant ce qui est maintenant connu comme “La guerre des fossiles”.

Fossile de Plesiosaure
Fossile de Plesiosaure

Est-ce que les serpents de mers comme plésiosaures et pliosaures existent encore aujourd’hui ?

Même avant que l’on ne retrouve un coelacanthe vivant – une espèce de poisson préhistorique que l’on croyait disparu depuis des dizaines de millions d’années – aux larges des côtes d’Afrique en 1938, des gens connus comme des cryptozoologistes avaient émit l’hypothèse farfelue que les serpents de mers comme les plésiosaures et les pliosaures ne s’étaient pas tous éteint en même temps que les dinosaures il y a 65 ma. Bien qu’il aurait été très difficile pour un dinosaure terrestre survivant de ce cacher, l’océan est extrêmement vaste et profond offrant une multitude d’habitats pour une colonie de plésiosaures.

Le premier plésiosaure qui nous vient en tête est le mythique monstre du Loch Ness, Nessie, dont les photographies ressemblent à s’y méprendre à Elasmosaurus. Il y a cependant deux problèmes avec la théorie que le monstre du Loch Ness est réellement un plésiosaure: le premier est que ces reptiles aquatiques ont besoin de remonter à la surface pour respirer ce qui attirerait sans doute l’attention. Le second, un peu plus ésotérique, est que le cou des plésiosaures n’était simplement pas assez fort pour leurs permettrent de prendre la pose majestique du monstre du Loch Ness.

Bien sûr, comme on dit, l’absence de preuve n’est pas une preuve d’absence. De très vastes régions de l’océan demeurent inexplorer et il est plausible (par contre peu probable) que l’on attrape un jour un plésiosaure vivant des les filets de pêche. Il ne faut cependant pas espérer que ce soit en Écosse, en bordure d’un célèbre lac.

À lire également