LES-DINOSAURES.FR

Menu

Dinosaures

Animaux Préhistoriques

Bienvenue!

Bienvenue sur les-dinosaures.fr ! Nous sommes le meilleur site francophone en matière de dinosaure et nous fournissons de l'information d'actualité.

Raptors virtuels de Jurassic Park
Les raptors virtuels de Jurassic Park

Velociraptor

Le Vélociraptor est bien connu du grand public pour être un dinosaure extrêmement rapide et très intelligent chassant en meute et capable de tendre des ambuscades à ses proies ; alors que la cible est distraite par le raptor située devant elle, deux autre flanquent et l’attaquent sur les côtés. C’est du moins ce que nous ont fait croire les producteurs de Jurassic Park. Le cinéma américain à alimenter un très grand nombres de mythes à propos de ce dinosaure qui s’avèrent en réalité être pour la plupart faux.

Velociraptor ne chassait pas en meute

Tout d’abord, jusqu’à ce jour il n’existe aucune preuve formelle qui démontre que le Vélociraptor chassait en groupe. Tout les spécimens identifiés de raptors, environ une douzaine, sont d’individus solitaires. L’idée que ce dinosaure se mettre à plusieurs afin d’attaquer sa proie provient sans doute de la découverte de fossiles de Deinonychus associés dans le nord de l’Amérique. Ce raptor de taille supérieure chassait possiblement en meute afin de faire tomber de plus grands dinosaures à bec de canard comme le Tenontosaurus, il n’y a cependant aucune raison d’extrapoler ces trouvailles au Vélociraptor.

Velociraptor ne pouvait pas tourner les poignées de portes

Ensuite, bien que le Vélociraptor mongoliensis était effectivement l’un des dinosaures les plus intelligent dû au fait qu’il possédait un gros cerveau proportionnément à son corps, son véritable quotient intellectuel (QI) a été grandement exagéré dans l’information véhiculé au public. Pour ceux qui se souviennent de la scène de Jurassic Park ou le Vélociraptor arrive à comprendre comment tourner la poignée de la porte ; il s’agit d’une pure invention de Steven Spielberg. Même le Troodon qui est considérée comme le dinosaure le plus intelligent de l’époque du Mésozoique était à peine plus futé qu’un chaton nouveau-né et il est plutôt sûr d’affirmer qu’aucun reptile au monde n’a déjà apprit à utiliser des outils à l’exception peut-être de l’alligator Américain. Un véritable Vélociraptor se serait probablement buté la tête contre la porte de la cuisine jusqu’à ce qu’il perde connaissance ; ces copains affamés auraient ensuite saisi l’occasion pour se régaler de sa carcasse.

Scène culte de Jurassic Park

Les Vélociraptors de Jurassic Park sont modelés sur le Deinonychus

Mais ce n’est pas tout. Tel que dépeint dans les films de Jurassic Park, le Vélociraptor a été recréer deux fois plus grand qu’il ne l’est réellement et étroitement modelé sur le Deinonychus. Quoique cela fût mal perçu à l’époque, quelque temps après la sorti du premier film on a découvert les restes d’une autre espèce de raptor de stature encore plus importante que celle des raptors virtuels, l’Utahraptor. En réalité, le Vélociraptor mongoliensis faisait approximativement les mêmes dimensions qu’une grosse dinde. Pas très épeurant pour un film de suspense! Ce carnivore pesait environ 30 livres tout mouillé (environ la même chose qu’un bambin de bonne taille) et atteignait la taille inspirante de 2 pieds de haut et 6 pieds de long. On commence à comprendre pourquoi les producteurs hollywoodiens ont préférés se tourné vers le Deinonychus afin de modélisés les vilains de leurs franchise à succès. En fait, il faudrait 6 ou 7 raptors adultes pour égaler un seul Deinonychus de taille moyenne, 500 pour égaler un Tyrannosaure adulte et 5000 pour égaler le poid d’un seul Titanosaure de bonne taille.

Velociraptor avait des plumes

Véritable Vélociraptor mongoliensis
Vélociraptor mongoliensis

Mais le mensonge ne s’arrête pas la ; il y a plus encore! Le Vélociraptor avait des plumes et non pas une peau écailleuse reptilienne. En extrapolant à partir de plus petits et plus primitifs raptors à plumes qui ont précédés le Vélociraptor par plusieurs millions d’années, les paléontologistes croivent que les vélociraptors arboraient également des plumes en raison de boutons localisés sur leurs os et ou des plumes pouvaient s’attacher à l’instar des oiseaux modernes. La peau de ce dinosaure est représenté d’une multitude de façon par les artistes en quête d’imagination mais une chose est cependant certaine ; le raptor ne possédait pas une peau de lézard tel que représenté dans les films de Jurassic. Si l’on assume que ce dinosaure devait se camoufler afin de se faufiler vers ses proies, son plumage était sans doute plus foncé que brillant.

Velociraptor vivait en Asie durant le Crétacé supérieur

Le Vélociraptor, qui signifie “pilleur rapide” ou “voleur rapide” était un petit théropode carnivore droméosauridé (Dromaeosauridae qui signifie reptile coureur ou lézard coureur) ayant vécu durant le Crétacé supérieur en Asie centrale dans une région qui correspond maintenant à la Mongolie. Les droméosauridés sont une famille de dinosaures ressemblant énormément à des oiseaux apparus au milieu du Jurassique (fin du Bathonien). Ces dinosaures étaient tous carnivores et leurs peaux étaient constituées de petites et moyennes plumes. Ils ont prospérer pendant près de 100 millions d’années dans toutes les régions du monde jusqu’à ce qu’ils disparaissent avec les autres dinosaures lors de l’extinction massive du Crétacé-Tertiaire (maintenant Crétacé-Paléocène). Se déplacant droit sur deux jambes, le raptor pouvait atteindre des vitesses de courses de 39 km/h. Il était redoutable sur la terre ferme et capable de couvrir de grandes distances très rapidement.

Alimentation

Fossile du combat de dinosaure
Fossile de la "bataille de dinosaures", Velociraptor vs Protoceratops

Le Vélociraptor mongoliensis se nourrissait de la chaire d’autres petits dinosaures de tailles similaires comme par exemple le Protoceratops, qui faisait environ la même hauteur qu’un cochon. Un des spécimens fossile les plus célèbre dans le monde de la paléontologie est celui d’un Raptor et d’un Protoceratops enfermés dans un combat mortel alors qu’ils sont tout les deux enterrés vivants par l’apparition soudaine d’une tempête de sable ou l’écrasement d’une dune. Cette scène constitue l’une des rares preuves disponibles nous renseignant directement sur les habitudes alimentaires de ce petit dinosaure carnivore. Et si l’on se fit à l’aspect générale de celle-ci, il semble que ce ne soit pas le raptor qui ait eu le dessus avant qu’ils ne périssent tragiquement. Ce fossile connu sous le nom de “Combat de dinosaures”, "Bataille de dinosaures" ou encore “Fighting dinosaurs” en anglais et sous l’acronyme GIN 100/25 possède une si grande valeur qu’il est considéré comme un trésor nationale de Mongolie. Il a par le passé été exposé au Musée Américain d’Histoire Naturelle de la ville de New-York. Le Vélociraptor se nourrissait également de Tylocephales, d’Oviraptor, de Gallimimus, de petits reptiles et amphibiens ainsi que d’insectes et de mammifères. Les chercheurs croient que le raptor était aussi possiblement charognard opportuniste, se nourrissant de carcasses d’animaux morts lorsque l’occasion se présentait.

Tactique de chasse

Griffe de raptor

L’arme de choix de ce prédateur carnivore était son unique griffe courbée de trois pouces de long qui ornait chacun de ses pieds postérieurs et qu’il utilisait afin d’entailler, de piquer et d’éventrer ses proies. Les scientifiques conjectures que le Vélociraptor poignardait sa proie au ventre lors d’attaques surprises et qu’il s’éloignait ensuite à une distance sure laissant sa victime agoniser et saigner à mort. Il revenait ensuite afin de déguster son repas bien mérité. Cette stratégie a également été utilisée plusieurs millions d’années plus tard par le Tigre à dents de sabre (Smilodon) qui sautait sur ces proies à partir de branches d’arbres basses. Le raptor avait également beaucoup de dents tranchantes et pointues qui auraient pu lui permettre de mordre ses victimes au cou avant de s’agripper fermement à leurs corps jusqu’à ce que ceux-ci ne soit plus en mesure de combattre et qu’ils s’effondrent au sol.

Habitat

Les droméosaures ont majoritairement vécu en Asie, dans le désert de Gobi, qui est une vaste région désertique comprise entre le nord de la Chine et le sud de la Mongolie. Ce désert englobe environ un tiers de la surface totale de la Mongolie. L’habitat naturel du raptor mongoliensis se situait principalement dans des fôrets ainsi que dans des zones semi-arides.

Description

Comme mentionné plus tôt, le Vélociraptor était de très petite taille, à peine plus grand qu’une grosse dinde, et ressemblait énormément à un oiseau. Un raptor de taille considérable faisait environ 2 pieds de haut pour un poid se situant entre 30 et 40 livres. La mâchoire de ce petit théropode carnivore était très puissante et comptait 80 dents acérés. On peut facilement distinguer ce dinosaure des autres droméosauridés par la forme de sa tête qui est très étroite et aplati. Autre caractéristique unique du raptor est que le volume de son cerveau est relativement important proportionellement à sa taille, lui conférant une intelligence supérieure par rapport aux autres dinosaures.

Comme les oiseaux modernes, la peau du Vélociraptor était recouverte de plumes. Ce fait a été officiellement confirmé lorsque les paléontologues ont découvert des boutons de plumes sur un avant bras très bien conservé d’un spécimen déterrer en 2007. Son plumage était sans doute de couleur foncé bien que cela demeure incertain. En dépit du fait qu’il était un animal à plumes, ce dinosaure ne pouvait pas voler ni même plané puisque ces bras étaient beaucoup trop courts pour lui permettre ce genre de manoeuvres. Il fût un temps ou les ancêtres des droméosauridés pouvait voler mais ils ont perdus cette habileté au fil du temps et de l’évolution. Le Vélociraptor à toutefois conserver son plumage et utilisait celui-ci afin d’attirer des partenaires, de réguler sa température corporelle, de protéger ses oeufs de son environnement et de générer une poussée et de la vitesse alors qu’il courrait dans les pentes.

Sa queue était constituée de tendons osseux très rigide qui lui permettait de maintenir son équilibre alors qu’il courrait, chassait et sautait. Le raptor, comme la plupart des autres droméosauridés, avait deux appendices ressemblant à des mains qui étaient ornées de trois griffes recourbées. Il possédait également une griffe de faucille sur le second orteil de chaque pieds. Cette griffe rétractable était normalement garder hors du sol comme un couteau replié et pouvait servir de crochet afin d’empêcher ses proies de s’échapper (de façon très similaires aux oiseaux de proies modernes).

Fossiles

Fossile de Vélociraptor

Les premiers restes de raptor mongoliensis ont été découverts en 1923 par Peter Kaisen, alors membre d’une équipe de paléontologues du Musée Américain d’Histoire Naturelle, lors d’une expédition dans le désert de Gobi en Mongolie. Les trouvailles initiales ne comprenaient qu’un crâne écrasé complet et une griffe faucille rétractile. Quelque temps plus tard, en 1924, Henry Fairfield Osborn nomma officiellement le spécimen Vélociraptor. Par la suite, de nombreuses expéditions menées par des scientifiques russes et polonais ont permis de récupérer plusieurs fossiles de raptor. Le fossile le plus célèbre est celui qui préserve la scène d’un combat entre un Protoceratops et un Vélociraptor. Le Vélociraptor se trouve en dessous du Protoceratops avec l’une de ses griffes de faucille apparamment planter dans la gorge de sa proie. Contrairement à la croyance populaire selon laquel les griffes de faucille étaient utilisées pour taillader l’abdomen, cela suggère plutôt qu’il se servait de ceux-ci afin de percer les organes vitales de ses victimes: veine jugulaire, artère carotide et trachée. Trouvé en 1971, il s’agit de l’une des rares preuves direct qui témoigne de la nature prédatrice de ce dinosaure. Dans les années 90, on a également découvert des vestiges de raptor dans le nord de la Chine. Un autre spécimen très bien connu sous l’acronyme IGM 100/980 et nommer “Ichabodcraniosaurus” est un fossile complet de raptor à l’exception du crâne qui manque toujours à l’appel. Tout les restes de Vélociraptor mongoliensis ont été mis a jours dans la formation de Djadokhta (Djadochta), située dans la province de Ömnögovi en Mongolie, qui est une formation géologique datant de la fin du Crétacé supérieur et faisant partie du bassin de Nemegt.

Classification

Le Vélociraptor mongoliensis fait partie du clade des eudromaeosauriens (Eudromaeosauria) et est membre de la famille des droméosauridés (Dromaeosauridae). Par contre on place souvent ce droméosaure dans le groupe des vélociraptorinés (Velociraptorinae) qui sont une sous-famille de dinosaures théropodes.

Sources

  1. “Velociraptor.” Jurassic World, www.jurassicworld.com/intel/dinosaur/velociraptor.

  2. “Velociraptor.” Kids' Games, Animals, Photos, Stories, and More, 1 Mar. 2014, kids.nationalgeographic.com/animals/velociraptor/#velociraptor-hunting-nest.jpg.

  3. Castro, Joseph. “Velociraptor: Facts About the 'Speedy Thief'.” LiveScience, Purch, 18 Mar. 2016, www.livescience.com/23922-velociraptor-facts.html.

  4. Britannica, The Editors of Encyclopaedia. “Velociraptor.” Encyclopædia Britannica, Encyclopædia Britannica, Inc., 16 Oct. 2018, www.britannica.com/animal/Velociraptor.

  5. “Velociraptor.” Mauisaurus Pictures & Facts - The Dinosaur Database, dinosaurpictures.org/Velociraptor-pictures.

  6. “Velociraptor Had Feathers.” AMNH, www.amnh.org/our-research/science-news/2007/velociraptor-had-feathers.

  7. Jha, Alok. “Velociraptor Was Just a Scary Turkey, Say Scientists.” The Guardian, Guardian News and Media, 21 Sept. 2007, www.theguardian.com/science/2007/sep/21/1.

  8. Strauss, Bob. “10 Facts About the Velociraptor, the World's Most Famous Dinosaur.” Thoughtco., Dotdash, www.thoughtco.com/things-to-know-velociraptor-1093806.

  9. “Velociraptor.” Wikipedia, Wikimedia Foundation, 4 Jan. 2019, en.wikipedia.org/wiki/Velociraptor.

  10. “Velociraptor.” When Did Dinosaurs Live? - Natural History Museum, Natural History Museum, www.nhm.ac.uk/discover/dino-directory/velociraptor.html.

  11. “Velociraptorinae.” Wikipedia, Wikimedia Foundation, 18 July 2015, fr.wikipedia.org/wiki/Velociraptorinae.

  12. “Dromaeosauridae.” Wikipedia, Wikimedia Foundation, 27 Dec. 2018, fr.wikipedia.org/wiki/Dromaeosauridae.

  13. “Velociraptor.” Wikipedia, Wikimedia Foundation, 30 Sept. 2018, fr.wikipedia.org/wiki/Velociraptor.

À lire également